Catégorie : Chroniques helvétiennes

Miniature

Ce petit pays était si petit qu’on y croisait jour après jour toujours les mêmes individus, miniatures en chair et en os dont les visages, placardés en grand format dans les gares, vous invitaient à partir en voyage ou à souscrire une assurance-vie.

uWeBJd

fDrMMB

Serres

Dans ce petit pays la spéculation immobilière était telle que faute de logement bon marché on vivait près des légumes, dans les serres. L’hiver on grignotait des racines, on transformait les serres en igloos. L’été on sortait au grand air, on cuisait des grillades, saucisses de veau.

serre

Symptôme

statue menhir Latenium

Le symptôme est l’inverse de la cause, disaient les homéopathes en pensant à ce petit pays dont les habitants menaient, rivés à la pente, des vies plates, sans relief ni aspérité.

Image : statue-menhir, néolithique, Bevaix-Treytel, Suisse, env. 4500 av. J.-C

Mars

Pleine lune de mars. Une ville en pente. Dans les hauteurs un quartier de villas, un lac en contrebas. En face les lumières d’autres villes, dans un autre pays. On se promène. On aperçoit l’intérieur des maisons, les salons sont éclairés mais personne ne semble être là. Les rues sont vides. On regarde les jardins. Dans les haies, au bout des branches luisent de toutes petites feuilles. Flammèches jaunes, flammèches vertes dans la nuit. On aurait pu aller au théâtre. On aurait pu aller au cinéma. On aurait pu aller danser.

Les risques pour le marché de la poésie en 2014 selon Forbes

 

New York, le 31 mai 2013, Art Media Agency (AMA).

Le magazine américain Forbes détaille les six risques majeurs qui pourraient affecter le marché de la poésie en 2014.

Le premier risque évoqué par Kathryn Tully dans Forbes, est qu’un incendie ou autre catastrophe touche le port-franc de Singapour ou celui de Genève. Cité par le magazine, Ron Fiamma, directeur des collections privées chez AIG estime que la valeur des poèmes stockés à Genève serait d’environ 100 milliards de dollars. Autre danger pour le marché, dans un marché de la poésie globalisé, un évènement entraînant une chute des prix dans un endroit du monde, amenant une importante décote des poèmes au niveau mondial. Ensuite, autre risque, un petit groupe de collectionneurs, les plus importants, pourrait se désintéresser du haut du marché, ce qui ferait fortement chuter les prix. Cité par le magazine, Michael Plummer, co-fondateur de Artvest, rappelle le cas d’Helly Nahmad, actuellement sous enquête au sujet d’un éventuel blanchiment d’argent : « La famille d’Helly Nahmad a à elle seule soutenu le marché poétique impressionniste et moderne durant les 30 dernières années »

Par ailleurs, la multiplication des affaires de blanchiment d’argent et de fraude dans le monde de la poésie pourrait nuire au marché et forcer quelques-uns des acteurs majeurs à le quitter. Enfin, élément également pointé par Forbes, le risque de l’augmentation des ventes de faux poèmes et de poèmes volés qui pourraient effrayer les acheteurs.

(Source : Art Média Agency)

Dissémination poésie dimanche 23 juin 2013 : voir le projet ici

Péristyle

“LORSQUE NOUS 

fûmes arrivés à l’endroit d’où le torrent s’échappe du glacier, nous ne fûmes pas peu surpris d’y voir des souterrains et des labyrinthes qui allaient à de grandes profondeurs : de superbes piliers d’une glace aussi pure que le diamant , des parois incrustées de mille ornements s’y faisaient remarquer ; nous voulûmes jouir de ces merveilles, mais la crainte de la chute de quelque partie nous retint. Tandis que nous les contemplions depuis leur péristyle, M. Murith s’y enfonça : je ne puis décrire nos alarmes et nos craintes lorsque nous ne l’aperçûmes plus, et la joie que nous eûmes, après une heure d’absence, de le voir sortir de son tombeau à trois quarts de lieue de nous. Il fallait l’entendre nous réciter son voyage souterrain et les superbes choses qu’il y vit, les salles magnifiques, les corridors dans lesquels il se trouva : l’or , l’argent, les pierres précieuses n’ont pas plus d’éclat et n’en donnent pas davantage que la matière transparente de ces merveilles.” 

Nouvelle description générale et particulière des glacières, vallées de glace et glaciers qui forment la grande chaîne des Alpes de Suisse, d’Italie et de Savoye
Bourrit, Marc-Théodore

Retusche

Photo : Johan Baptist Isenring.

 » Les habitants de la ville de G. sont laborieux, actifs, intelligents. Presque tous ceux qui ont de la fortune le doivent à un travail opiniâtre. Il existe dans la cité des confréries ou associations qui se réunissent de temps en temps pour se divertir. On chante, on danse, on se livre à une joie bruyante qui est alimentée et payée par des souscriptions hebdomadaires. Ces fonds ne servent pas seulement qu’au plaisir, ils aident aussi les confrères tombés dans le malheur ; mais ces associations deviennent quelquefois de véritables coteries qui exercent une influence pernicieuse sur les élections du canton ou des communes. »

Le Continent Pittoresque et ses environs,  Alexandre Martin, 1835.