Europa Passage #1

1

Je vis dans une ville ancienne ville d’espaces et de temps enchevêtrés ville familièrement européenne avec son alignement de menhirs ses ruines gallo-romaines son château du treizième siècle ses demeures patriciennes son temple néo-baroque ses jardins ouvriers son projet de ville nouvelle durable pour remplacer la zone industrielle désaffectée, zone d’anciennes usines ou l’on produisait des piles et des machines à écrire, zone de terres gagnées sur le lac à la fin du dix-neuvième siècle suite à la régulation des eaux du Jura, ville ancienne jadis portuaire dont un tiers des habitants est comme je le suis, étranger, ville étrangement familière elle-même en migration vers le lac. En centre-ville la boutique qui vend des articles de seconde main nettoyés retouchés réparés par des chômeurs dans le cadre d’une entreprise d’insertion pour laquelle ils sont, version soft du travail forcé, contraints de travailler sous peine d’être privés de leurs indemnités annonce LA RENTREE en exposant dans sa vitrine un exemplaire de L’Archipel du Goulag. Vitrine d’un pays prospère dont les habitants ne songent, dès la rentrée, qu’à s’évader.

Moa Yverdon

Yverdon-les-Bains, Suisse, 28.08.2013

2

Vers le milieu des années mille neuf cent quatre-vingt peu de temps avant l’explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl je projetais des films dans un cinéma à Paris films inédits ou sortis du circuit un long métrage se compose de quatre ou six bobines qu’on assemble avec du scotch dans le bon sens et dans le bon ordre sur une grande roue métallique. C’était une époque assez froide assez dure temps déjà de la rigueur temps d’avant Tchernobyl d’avant Fukushima d’avant la glasnost d’avant la perestroïka temps d’avant la chute du mur de Berlin d’avant la crise des subprimes le lac Erié est gelé sur une chemise rose très pâle Ronald Reagan porte une cravate rayée bordeaux bleue. On nous donnait des bobines des bobines et encore des bobines films inconnus d’auteurs inconnus bobines à scotcher bobines toujours à enrouler pour qu’elles se déroulent dans la cabine sur la grande roue métallique entraînée par le projecteur. La nuit au sous-sol de Paris nous étions plusieurs d’ici et d’ailleurs à regarder les films en catimini

un radeau de fortune

le général Wojciech Jaruzelski

des acteurs en costume

de conquistador remontent l’Orénoque

dans une maison de thé du désert de Gobi

les escadrons de la mort

mille figurants chinois repoussent l’ennemi

X. ne rentre pas en Colombie

C. ne rentre pas au Salvador

pour échapper à l’armée S. est monté nu tout en haut du clocher

il ne rentre pas en Pologne.

3

Depuis 1909, date à laquelle l’industrie du cinéma adopte le format 35 mm comme standard international à raison de cinquante-deux images par mètre et de vingt-quatre images par secondes un film d’une durée de quatre-vingt-dix minutes mesure deux kilomètres et demi. Centaines, milliers de kilomètres de pellicule déroulés par le projecteur enroulés sur les roues métalliques toujours à rembobiner en risquant toujours qu’une pellicule mal scotchée mal amorcée se déroule dans le vide s’emmêle tourbillonne se répande dans toute la cabine.

4

Le 12 avril 1961 Youri Gagarine effectue en cent huit minutes une orbite complète autour de la terre dix-huit mois plus tard le 5 octobre 1962 sur la Karl-Marx Allee à Berlin la projection en cinémascope de Totentanz im Pazifik inaugure le Kosmos le plus grand cinéma du pays. Son plan en forme d’oeuf, comprenant une salle de mille et une places ainsi qu’un bar à lait est l’oeuvre d’un groupe d’architectes également à l’origine, peut-on lire dans une brochure éditée récemment par le leader européen des portes de garage basé non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord, de la façade en nid d’abeilles du Warenhaus, le plus grand centre commercial de la RDA, qui ouvre en 1970 à l’angle nord-ouest d’ Alexanderplatz.

kosmos

Cinéma Kosmos, Berlin

5

Jour d’automne à Berlin

jour de froid jour de brouillard

dans un bar au premier étage du Warenhaus

auquel on accède par un double escalier métallique

en forme de X

un type dit que l’histoire est en avance sur la science

il dit qu’il est chanteur d’opéra

un métier exigeant qui lui permet toutefois

de discuter dans un bar avec des étrangers

au premier étage du Warenhaus

sous les alvéoles en aluminium gaufré

de la façade de treize mille mètres carrés

il dit que les progrès de la génétique

permettront un jour de déterminer

de manière scientifiquement exacte

la place de chaque individu dans la société

il dit qu’alors la science aura rattrapé l’histoire

et que le socialisme sera pleinement réalisé

jour d’automne à Berlin

jour de froid jour de brouillard

au temps d’avant la glasnost d’avant la perestroïka

d’avant Tchernobyl d’avant Fukushima

d’après les chars en Hongrie d’après le printemps de Prague

d’avant la chute du mur de Berlin

d’après les grèves de Gdansk

d’avant la crise des subprimes.

Warenhaus

Warenhaus, Berlin

6

Tu ne veux pas retourner au pays lointain mais quand tu lis une brochure éditée récemment par le leader européen des portes de garage basé non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord, tu sais que tu dois retourner à Sztutowo, tu lis la brochure éditée non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord et, sans savoir pourquoi ni comment, tu sais que tu dois retourner au pays lointain, que tu dois retourner à Sztutowo.

7

Nous ne partirons pas du principe que vous consentirez sans réserve à tout ce que nous allons vous montrer, annonce en première page la brochure éditée par le leader européen des portes de garage basé selon les informations dont je dispose, non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord, nous ne partirons pas de ce principe car nous ne sommes pas sans ignorer à quel point le thème du shopping, surtout lorsqu’il s’agit de grandes galeries marchandes, fait polémique. Afin d’éviter tout malentendu, que ce soit bien clair entre nous : nous n’ignorons pas que lorsqu’il fut question notamment de la rénovation du Galeria Kaufhof sur Alexanderplatz à Berlin, un projet pourtant d’assez modeste envergure comparé aux centres commerciaux que nous présentons dans les pages suivantes, de véritables groupes de défenseurs se formèrent en faveur du maintien de la façade en aluminium gaufré, prévient la brochure éditée non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord. C’est justement en raison de ces points de discorde que nous avons décidé de consacrer cette brochure au thème de l’achat, ajoute la brochure, en effet de gigantesques surfaces de vente voient actuellement le jour en Allemagne et presque personne n’en parle, or le fait qu’un nouveau centre commercial soit inauguré toutes les quatre semaines en Allemagne est la preuve indéniable que ce type de projet de construction est bien trop important pour qu’il n’en soit fait allusion nulle part, poursuit la brochure éditée par le leader européen des portes de garage, portes automatiques, portes à châssis tubulaire en aluminium, portes industrielles et commerciales.

8

Ce qui est réel est rationnel ce qui est rationnel est réel écrit Georg Wilhelm Friedrich Hegel, mort le 14 novembre 1831 à Berlin du choléra. Ce qui est rationnel est clair et net ce qui est clair et net est rationnel disent les architectes qui ont remplacé la façade en aluminium gaufré du Warenhaus par la façade claire nette et rationnelle en verre et travertin du Galeria Kaufhof inauguré sur Alexanderplatz le 24 mai 2006 à Berlin, façade en verre et travertin semblable à celle de la Berolinahaus semblable à celle de l’Alexanderhaus elles-mêmes claires nettes et rationnelles en verre et travertin disent les architectes, dit la brochure éditée non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord, Berolinahaus et Alexanderhaus inaugurés sur Alexanderplatz par le chancelier Heinrich Brüning le 30 janvier 1932 un an jour pour jour avant l’arrivée d’Adolf Hitler au pouvoir à Berlin (ne dit pas la brochure, ne disent pas les architectes).

galeria

9

La façade du Warenhaus a été transformée dans le but de renouer avec l’architecture claire nette et rationnelle des années trente poursuit la brochure sans se demander si ce but – renouer avec l’architecture claire nette et rationnelle des années trente – était lui-même clair net et rationnel, les façades en aluminium gaufré, affirme la brochure, sont emblématiques de l’architecture de la R.D.A. or la R.D.A. n’était pas claire, la R.D.A. n’était pas nette, la R.D.A. n’était pas rationnelle c’est pourquoi il a été nécessaire de procéder au remplacement des façades en aluminium gaufré, de la Rome Antique à la Renaissance on a toujours construit en travertin le Colisée à Rome est construit en travertin le théâtre de Marcellus à Rome est construit en travertin tandis qu’en R.D.A. et seulement en R.D.A. on a construit des façades  en aluminium gaufré pensent, mais ne disent pas les architectes et la brochure éditée non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord.

10

Le 6 janvier 1932 quand s’achèvent, grâce à l’injection de capitaux américains, les travaux de la Berolinahaus et de l’Alexanderhaus, l’Allemagne est en cessation de paiement. D’un point de vue strictement économique, l’année 1931 a été des plus désastreuses, les banques sont en faillite, le P.I.B. a chuté de 10 % et six millions de personnes sont au chômage. Dans ce contexte la politique déflationniste, claire nette et rationnelle menée par le chancelier Brüning n’atteint son objectif de réduction du déficit public à moins de 3 % du P.I.B. qu’au prix d’une réduction cruelle des salaires des allocations chômage et des dépenses sociales, une politique claire nette et rationnelle qui ne fait qu’aggraver la crise économique et les souffrances de la population, une politique claire nette et rationnelle en bien des points comparable à celle appliquée de nos jours en Europe et c’est peut-être pourquoi quand tu lis la brochure éditée non loin de Bielefeld par le leader européen des portes de garage portes automatiques industrielles et commerciales portes anti-fumée à vantaux en aluminium, tu sais que tu dois retourner à Sztutowo mais que tu dois y retourner par tes propres moyens, car aucune brochure ne te dira comment retourner à Sztutowo.

SKSgph

11

Qu’importent les raisons pour lesquelles tu dois retourner à Sztutowo, les raisons pour lesquelles tu dois retourner à Sztutowo sont multiples et resteront toujours obscures, jamais elles n’accéderont à la clarté à la netteté à la rationalité songes-tu en lisant la brochure éditée non loin de Bielefeld en Westphalie du Nord, en lisant la brochure tu sais non seulement que tu dois retourner à Sztutowo mais aussi que tu ne sais pas comment retourner à Sztutowo, en lisant la brochure tu sais que le véritable enjeu de ton retour à Sztutowo n’est pas à rechercher dans les causes ni dans les conséquences de ton retour à Sztutowo mais que le véritable enjeu de ton retour à Sztutowo est à rechercher dans la manière dont tu t’y prendras pour retourner à Sztutowo par tes propres moyens, c’est à dire par des moyens obscurs, sans aucune clarté, sans aucune brochure, et ainsi de suite.

12

Tu prends le train pour te rapprocher de Sztutowo mais dès que tu prends le train pour te rapprocher de Sztutowo Sztutowo s’éloigne, tu prends le train pour te rapprocher de Sztutowo le train longe la dune pendant des heures le train longe la dune pendant des heures interminables aucun train n’avance aussi lentement que le train qui longe la dune en direction de Sztutowo aucune dune ne reste identique à elle-même pendant des heures interminables sans jamais s’affaisser ne serait-ce qu’un instant or la dune que longe le train dans lequel tu es monté pour te rapprocher de Sztutowo ne s’affaisse jamais, la dune que longe le train dans lequel tu es monté pour te rapprocher de Sztutowo est interminable et reste identique à elle-même pendant des heures interminables, pendant des heures interminables sur la dune interminable passent un clocher une bâtisse en brique un troupeau d’oie un clocher une bâtisse en brique un troupeau d’oies, pendant des heures interminables toujours le même clocher la même bâtisse en brique le même troupeau d’oies,

clocher noir brique rouge troupeau blanc

clocher noir brique rouge troupeau blanc

sur la dune interminable

et sous les cieux toujours changeants

ciel bleu ciel noir ciel gris ciel blanc

ciel bleu ciel noir ciel gris ciel blanc

pendant des heures interminables

clocher noir ciel bleu

brique rouge ciel noir troupeau blanc

ciel gris clocher noir ciel blanc.

13

Vide et silencieux le train longe la dune interminable, vide et silencieuse la dune longe la mer Baltique interminable, Emmanuel Kant est né le 22 avril 1724 à Kaliningrad, Arthur Schopenhauer le 22 février 1788 à Gdansk où le docteur Rudolf Spanner, à la tête de l’institut d’anatomie de 1940 à 1945, élabora un procédé de fabrication de savon à base de graisse humaine extraite des cadavres de personnes exécutées dans les prisons de Königsberg et de Gdansk, de patients de l’institut psychiatrique régional de Kockborowo, et de détenus du camp de concentration de Sztutowo

lire une suite ici : Balys Sruoga, La Forêt des Dieux

et une autre là : Grèce Fantôme

Merci à pour sa lecture d’Europa Passage sur le blog Rue des immeubles industriels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s