Abeille

 

Une abeille

joueuse de violoncelle

elle aimait le boa du hautbois

pom pom pom

 

en secret

chaque soir elle rêvait

qu’il était une corde vibrant sous son archet

 

mais c’est la grosse caisse

qui était la maîtresse

du pauvre hautbois il n’avait pas le choix

elle était si jalouse

n’entendait que l’amour

qui marche à la baguette et tambour et trompette

 

le hautbois

ça l’usait les tambours

il rongeait son frein pour

le joli crin

d’la vi_olon

celliste et puis voilà

ce qui devait arriver arriva

 

pom pom pom pom

pom pom pom pom pom pom

pom pom pom pom pom

pom pom pom pom pom pom

pom pom pom pom

pom pom pom pom pom pom

pom pom pom pom pom

pom pom pom pom pom pom

 

Cette chanson n’est pas virtuelle

Elle a de la chance elle a un sens

C’est de m’user les poumons

En attendant qu’on me greffe

La gorge d’un rossignol

Tant pis si c’est d’un perroquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s