Ornicar

Pour écrire il faut être masochiste disait-il, personnellement j’ai tendance à mettre des si bien que des donc  et des car un peu partout, c’est plus fort que moi je ne peux pas m’en empêcher, quand j’écris vous n’imaginez pas le plaisir que je prends à utiliser sans retenue les mais, les ni, les parce que, or je dois sans cesse me censurer car le lecteur que je suis déteste lire ce genre de choses, le lecteur que je suis exige que je me passe complètement de tout adverbe et de toute conjonction, le lecteur que je suis me conseille même de renoncer définitivement à écrire, il préfèrerait lire autre chose que ma prose redondante, dit-il sans pitié, des textes brefs, subtils, légers, profonds, élégants, percutants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s