Visage

Ce matin-là il s’était réveillé très en retard. Dans le miroir, le visage, entièrement recouvert de protubérances écarlates, demi-sphères régulières d’environ un centimètre de diamètre lisses et brillantes comme les touches d’un clavier tactile, n’était pas le sien. Il n’en fut pas surpris. Il s’inquiéta surtout de ce que penseraient les gens qui déjà l’attendaient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s