Deadhorse, feuilleton à l’envers 34/34

Tu partiras c’est sûr tu partiras je te vois déjà je la vois déjà je vous vois déjà accoudés au comptoir du Pelican’s Bar à peine aura-t-elle vidé son verre les yeux suspendus aux écrans que tu prendras la monnaie que le serveur te rend il ne te connaît pas tu ne le connais pas elle ne te connaît pas tu ne la connais pas tu partiras c’est sûr rien ne te retiendra vous longerez l’océan elle t’oubliera déjà tu l’oublieras.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s